Malformations pulmonaires

Il existe des malformations pulmonaires, les malformations adénomatoïdes kystiques pulmonaires (MAKP), qui peuvent devenir si graves au cours de la grossesse que l’enfant décède d’une défaillance cardio-vasculaire. La seule chance d’éviter la mort in utero est de retirer avant la naissance cette tumeur non cancéreuse.

Ces malformations sont visibles à l’échographie à partir de la moitié de la grossesse. On pose le diagnostic détaillé par IRM s’il est question d’une intervention prénatale.

L’intervention prénatale est indiquée si le fœtus montre les premiers signes de défaillance cardio-vasculaire. Dans le cadre d’une opération, on retire la tumeur, souvent très grosse. Cela permet à la circulation de se normaliser, et au développement pulmonaire de se dérouler normalement.

Même si l’intervention est réalisée sur un fœtus gravement malade, on peut compter sur le fait que deux enfants sur trois survivront à cette lourde intervention et auront après la naissance une fonction pulmonaire suffisante. Si, au cours de la grossesse et après la naissance aucun autre problème n’apparaît, le pronostic de développement normal de l’enfant est bon.

Nos Partenaires

Une équipe interdisciplinaire spécialement formée et expérimentée